Astuce N°4 : Faites le point avec la boussole de l’aide .

 

visuel-astuce-4
l’outil : la boussole de l’aide pour identifier ses besoins ou manques

Qu’est-ce que c’est ?
Un outil simple et efficace pour identifier ses besoins ou ses manques quand on se sent déboussolé et du coup, …pouvoir y remédier 🙂

Pourquoi ?

Parce que si l’on a besoin à un moment T de renforcer son mental, c’est bien la preuve qu’il est affaibli et qu’il manque quelque chose pour retrouver le cap de son efficacité et de son bien-être.
Or, savoir sur quoi et en quoi, autrement dit : sur quelle(s) direction(s) se focaliser,  permet non seulement d’en prendre conscience mais aussi et surtout de lancer les mesures nécessaires pour y remédier.

Le protocole :

1/ Repérez une situation problématique :
Le « Quoi ? »
= la situation problématique
Ex : une difficulté à gérer les relations difficiles avec ses clients ou ses collaborateurs.

2/ Identifiez ses carences, besoins, manques, dans les différentes directions de la boussole :
Le « Sur quoi » ?
= les directions ou pistes d’amélioration pour aller dans le sens de son efficacité et de son bien-être
Ex : identification d’un manque au niveau de la direction « compétences » pour savoir-faire un refus ou une critique sans altérer la relation.

3/ Evaluez les pistes pour y remédier (seul ou accompagné ) :
Le « Comment » ?

Exemples d’options possibles dans le cadre de notre offre  Efficatis :
-une montée en compétence (Axe : Compétences = besoin de Formation) ?
-une réflexion personnelle ou une actualisation de ses habitudes, modes de pensée et de fonctionnement (Axe : Confiance, Leadership ou Axe :  Sens,  Cohérence, valeurs = besoin de Coaching) ?
-le soutien d’un groupe de pairs (Axe : Expérience = besoin de retour d’expérience = Codéveloppement) ?

4/ Décidez du plan d’action et de ses modalités :
Le « Quand » ?
Ex : s’inscrire à une formation de 2 jours sur l’affirmation de soi ou à la gestion des relations difficiles.

Vous disposez désormais de l’outil et de la méthode, alors à vous de jouer !

Et si vous souhaitez échanger ou être accompagné dans votre analyse, merci de nous contacter par mail à mariejouault@efficatis.fr .

Belle journée !

MJ

Astuce N°3 : faites des pauses !

hamster-1149177_1280(1)

 

Quand le mental s’emballe et que le changement fait peur ou perturbe.

Objectif :  prendre du recul et de la hauteur, faire stop au « petit hamster qui tourne dans la tête » pour accepter, digérer, transformer ou mieux vivre le changement.

Car la vie professionnelle n’est pas « un long fleuve tranquille ». Le monde de l’entreprise bouge, génère des périodes de changements, de turbulences voire, de véritables « états d’âme professionnels » qui mettent le mental, à rude épreuve.

Qu’il soit « subi » : changement de stratégie d’entreprise, de « business model », d’offre, de plan de rémunération ou « volontaire » : changement de poste, d’entreprise, de métier, d’identité professionnelle (suite au lancement de son activité ou de son entreprise par exemple), le changement est impactant tant sur le plan personnel, professionnel que mental et comportemental.

Il peut notamment occasionner de grands moments de solitude, de perte de confiance en soi, de démotivation, de baisse de résultat et de performance, voire de souffrance au travail (dans sa phase ultime).

Combien de commerciaux, se sentent « perturbés », « anxieux», voire « découragés» par des changements représentant pour eux, un péril ou une menace.

Et, même des publics « motivés et agiles » comme les « jeunes entrepreneurs » peuvent être « déstabilisés ». Passer le « cap de la vente, partir à « la conquête client » n’est pas toujours simple. Et encore moins quand auparavant, d’autres s’en chargeaient à votre place ou que vous étiez l’ »expert » d’un seul domaine.

De fait, quelque soit le comportement adopté : fuir, résister, déprimer, un temps personnel de réflexion et de pause s’avère nécessaire pour pouvoir : calmer le mental et envisager le changement différemment (menace ou opportunité?).

Bref, la pause s’impose pour se poser et se reposer. Et plus encore pour les commerciaux et les entrepreneurs,  dont le mental s’avère une clef majeure d’efficacité et de bien-être.

Moyens ?

  • prendre le temps de souffler et de respirer (au sens propre et figuré). Pensez aux bénéfices des exercices de relaxation et de détente (sophrologie, yoga, méditation en pleine conscience) ou de cohérence cardiaque (calmer le cœur,  c’est calmer le mental).
  • sortir le « nez du guidon professionnel ». C’est le moment de renouer des relations amicales, d’échanger sur autre chose, de faire du sport ou des activités extra professionnelles qui vous stimulent positivement et vous changent les idées.
  • prendre rendez-vous avec soi- même ou se faire accompagner pour effectuer une analyse à froid de la situation et surtout réfléchir utile pour trouver …ses propres solutions.

Bénéfices ?

  1. arrêter le « hamster dans sa roulette » et le mental qui ressasse, rumine, râle et …en définitive, ne fait rien de productif ou d’exploitable.
  2. prendre du recul sur sa réalité professionnelle (« est-ce si pire » comme disent les québécois ?).
  3. sortir de l’espace « problèmes » pour s’engager dans l’espace « solutions et actions«
  4. réduire les tensions, sources de stress, fatigue, irritabilité.
  5. reprendre le leadership de sa vie (agir, ne pas agir, mais surtout assumer ses décisions et se comporter en adulte responsable).
  6. Enfin, restaurer un niveau de confiance et d’estime en soi suffisant pour rebondir dans sa vie professionnelle et effectuer ses propres changements (perception de la réalité, actions). Car ce sont précisément les épreuves et les victoires sur l’adversité qui permettent de se développer et de se  …renforcer mentalement 🙂 .

 

A suivre et au plaisir de lire vos réactions et commentaires.

MJ